SHARE

Depuis le 5 décembre 2013, soit une semaine jour pour jour, les journaux du monde entier rendent hommage à Nelson Mandela. La rédaction a choisi trois belles couvertures de la presse internationale.  Des collectors. A croire que la presse veut figurer elle aussi dans l’Histoire, qui a déjà consacré le grand homme.

 

Libération qui avait bouclé son numéro du 5 décembre avant l’annonce du décès de Mandela, et s’est rattrapée en consacrant son numéro Week-end à l’héritage de Madiba. « Un homme libre » : la légende coulait de source.

Libération a raté la mort de Mandela, et s'est rattrapée en consacrant  son numéro Week-end à l'héritage de Madiba.

 

Toujours en bi-chrome noir et blanc, la couverture du Mail and Guardian, magazine sud-africain, a choisi de frapper fort. Ce poing sur le crâne de Mandela, marque d’un combat de l’esprit avant tout. Combat laborieux, constante prise de tête, pour ainsi dire. Combat qui dépasse l’existence matérielle de l’homme, qui, yeux levés vers le ciel, nous enjoint à le poursuivre.

m6

The New Yorker peint, en pleine page, un buste de Mandela, corps figé, poing levé. La physionomie de l’homme, délibérément schématique, dépasse toute référence factuelle. Mandela n’est désormais plus un corps, il est devenu incarnation. Héros, monument, même.

1386285993